Anticipation Logique Elaboration Action

Togo: avant Abraham...

07/11/2014 17:41

BCCM/PS/CHRONIQUE/10072002

« Il y a un certain nombre de valeurs avec lesquelles je ne transige pas : c’est-à-dire la justice, la vérité, la  liberté. »

 ETIEMBLE

Par-delà tous les remous qu’elle a pu susciter au plan national et international, et quelles qu’en soient les motivations profondes, la déclaration de Maurice Dahuku Péré, en date du 24 mars 2002, appelle deux observations.

La première, c’est qu’elle apporte un certain éclairage sur la vie sociopolitique du Togo. En particulier sur les clivages et les courants, visibles ou invisibles, qui s’affrontent sur l’échiquier politique. Depuis le déclenchement de ce qu’il est convenu d’appeler « processus démocratique », tout a été mis en œuvre pour cristalliser la bipolarisation, les acteurs politiques étant répartis en « mouvance présidentielle » d’une part, et « opposition » de l’autre.

Or, l’opposition classique, qui s’est officiellement affichée comme telle tout au long du processus, et qui a fortement contribué en fin de compte à la liquidation de ce processus,  avec comme point d’orgue l’Accord-Cadre de Lomé (ACL) et ses avatars, cette opposition-là ne peut plus prétendre détenir seule le « brevet d’opposition ». Elle n’a plus l’apanage ni du discours contestataire, ni de l’appel au changement. L’on assiste ainsi à un retournement de situation spectaculaire : les singeries des singes prennent l’allure des hommeries, pendant que les hommeries de prétendus humains se sont pétrifiées en singeries.

La deuxième observation nous ramène à la dialectique individu-groupe. Par crainte d’être perçu comme ennemi du groupe où il investit, l’homme de bonne volonté doit-il s’accommoder de pratiques que sa conscience réprouve ?

Conclusion : A tout homme de bonne volonté, le devoir de conscience impose particulièrement la pratique de l’hygiène politique, à temps et à contre-temps.

Toute conscience individuelle vraie doit toujours être en marche, sans respect humain, c’est-à-dire sans se préoccuper des réactions éventuelles du groupe.

Toute conscience individuelle vraie doit pouvoir reprendre à son compte ces paroles : « Avant qu’Abraham soit né, je suis ! »  (Evangile selon Saint Jean, VIII,58)

Huenumadji  AFAN

A suivre !

Internet  (Propos Scientifiques :  www.mediaspora.net)

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode