Anticipation Logique Elaboration Action

TOGO : A SOUFFERT SOUS…

07/11/2014 18:04

BCCM/PS/CHRONIQUE/31052002

06/11/2014 15:17

« Ne vous laissez pas entraîner par une majorité à faire ce qui est mal. »  (EXODE, XXIII,2)

            La mission des facilitateurs au dialogue intertogolais prend officiellement fin et Bernard Stasi est content du travail qu’il a accompli. Le médiateur en chef, représentant de la France, exprime sa satisfaction en affirmant que, s’agissant des résultats obtenus, on ne peut parler de « gros échec »…

            Or, à ce jour, il apparaît clairement que les facilitateurs ont réussi le tour de force d’avoir administré au peuple togolais, trois ans durant, de la morphine savamment distillée au travers de quatre-vingt séances d’un CPS (Comité Paritaire de Suivi) dont on savait pertinemment qu’il ne pouvait être qu’un instrument à entretenir le statu quo. Le bon sens nous le dicte : à défaut de savoir quelle solution appliquer, l’on doit savoir quelle solution ne pas appliquer !

La déclaration de Bernard Stasi sur RFI le 31 mai 2002 n’a donc qu’un objectif : continuer, pour faire diversion, à accréditer l’illusion de recherche de solution.

Méditons : C’est le cœur meurtri – puisqu’il ignorait la raison de la condamnation qu’il prononçait -  que Ponce Pilate a envoyé Jésus de Nazareth à la mort ; c’est en état de veille et bien consciente de la portée de sa mission que la facilitation a crucifié le peuple togolais…

            Quant à ce peuple qui, dans sa profonde douleur, a toujours été berné, il ne lui reste plus, pour se consoler, qu’à fredonner avec Jimi Hope, artiste togolais de la chanson :

            AGBEBAVI YEKO MIAFA… Pourvu que nous ayons la vie, demain sera un autre  jour !

Huenumadji  AFAN

       A suivre !

Internet : Propos Scientifiques :  www.mediaspora.net

 

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode