Anticipation Logique Elaboration Action

NON A MEPHISTOPHELES !

06/11/2014 16:31

BCCM/PS/CHRONIQUE/23072002

« Il y a un certain nombre de valeurs avec lesquelles je ne transige pas :

c’est-à-dire la justice, la  vérité, la  liberté. »

 ETIEMBLE

 

Le 18 Juin 2002  la Conférence des Evêques du Togo a adressé un Message à l’attention des catholiques et des compatriotes, hommes et femmes de bonne volonté.

Il me plaît de saluer avec déférence l’initiative. J’apprécie hautement la détermination des Evêques, qui entendent tenir leur responsabilité avec justesse et dignité face aux problèmes sociopolitiques qui minent notre pays, le Togo.

Je retiens de ce Message :

- qu’il  rappelle  que  « la situation  de  notre  pays  exige  de  tout chrétien, de tout    homme   de   bonne   volonté   un    sens  aigu    de   responsabilité,  de discernement » ;

- qu’il     exhorte      les      catholiques     à     « agir     en     sorte     que    les  problèmes politiques   soient   cernés   et   étudiés   non   seulement   par  le cœur et  le  sentiment,  mais   aussi   par  la   raison  et  un   jugement  sain       

   en  quête  de  sérénité ».

En effet : quand le mal est « complexe », il importe autant de ne pas fausser le diagnostic ; il importe d’avoir du discernement, de la raison, du jugement. Le catholique, l’homme de bonne volonté doit toujours se rappeler qu’il a choisi d’être adepte de la VERITE.

LA VERITE, C’EST QUE NOTRE PAYS A BESOIN DE CHANGEMENT.

Je voudrais, lisant au-delà du Message, me permettre d’affirmer qu’après tant d’années d’expériences amères, nous devons cesser de parler vaguement d’élections, d’élections « anticipées »... En nous enfermant ainsi dans la logique des élections en général, nous risquons de conduire notre pays dans la déchéance définitive.

Toute réflexion positive doit plutôt évoluer autour de la problématique suivante : COMMENT CREER LES CONDITIONS D’UN VERITABLE CHANGEMENT ?

Je souhaiterais vivement que les catholiques, les compatriotes, hommes et femmes de bonne volonté s’engagent résolument dans cette réflexion.

Il est enfin capital qu’au moment même où il se prévaut de lutter pour la VERITE, tout catholique, tout homme de bonne volonté commence par exorciser les pratiques obscurantistes qui ont cours dans son propre camp. La catholicité ne saurait accorder droit d’asile ni hébergement aux réseaux maléfiques de Méphistophélès !

Huenumadji AFAN.

A suivre !… 

Internet  (Propos Scientifiques :  www.mediaspora.net)

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode