Anticipation Logique Elaboration Action

Le Corollaire de Nietzsche

08/05/2015 15:19

Extrait de la Première situation

 

Zone fantôme

où échouent nos rêves

Agla

Destination

Paradis des Togolaises

Indescriptible

Un nouveau monde

Au fond de nulle part

 

Nous débarquions sans attente précise

Certaines du retour

Pour rouler des mécaniques

A l’instar de la voisine de la copine d’une de nos copines

Celle qui a réussi là-bas

Entretenant dorénavant son gars sa mère et son enfant

 

Dans la tourmente de nos villages vidés

Nous trouvions l’issue de secours

Et dans la foulée

Nous suivions le premier démarcheur

Le seul gestionnaire des délais

Jusqu’ici

A Agla

 

Nous pensions alors avoir réussi

Libérant dans nos rires

Une pitié sincère de celles qui sont restées là-bas

Nous étions sûres que Dieu nous préféraient

Pour nous avoir ainsi permis de traverser

Villes et frontières

Sans besoin de papier et tutoyant l’autorité

 

La plupart d’entre nous étaient insouciantes

Imbues de la sensation d’une fatalité de bonheur

Mais d’autres demeuraient vigilantes sur pied de guerre

Tellement défaitistes

Incapables d’apprécier une victoire acquise

 

De l’intérieur les contrastes s’estompèrent

Nous trouvâmes une diaspora entière

Maitrisant les hommes et leurs manières

Nous étions maintenant en aventure

Elle nous enseignait les nouvelles règles

La nouvelle logique

Les nouvelles réalités

 

Dans ce Beijing des moucherons

Nous nourrissions cette Chine populaire

De notre sang non sans traces

Mais parce qu’ils connaissaient leur place

Les moucherons s’abstenaient de sortir la nuit

Nous abandonnant aux moustiques et autres bestioles

 

Promptes au bonheur

Nous devions fermer les yeux

Aux églises qui jouxtent les auberges

Les auberges où la plupart prenaient le salaire

Qui donne un sens au pourboire du patron

Et à son droit de cuissage

Nous devions fermer les yeux

A tellement de choses

Et ne les ouvrir qu’au bonheur

Jouer les cancres pour être appréciées

Jouer les putes pour manger

Jouer les dures pour ne pas nous écrouler

Et mentir même à nous-mêmes

Nous devions nous boucher les oreilles aussi

Aux mufleries de diplômés sans esprit

Aux bruits qui se prennent pour de la musique

Quand la télévision est allumée

Et que les enceintes de la boîte à musique

Doivent la dominer

Nous étions à Agla maintenant

Nous étions vis-à-vis de nous-mêmes

Et de nos propres épreuves

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode