Anticipation Logique Elaboration Action

LE 05 OCTOBRE…

06/11/2014 16:50

BCCM/PS/CHRONIQUE/04102002

« Il y a un certain nombre de valeurs avec lesquelles je ne transige pas :

c’est-à-dire la justice, la  vérité, la  liberté. »

 ETIEMBLE

Le 05 Octobre 2000, le Togolais David ANANOU, auteur du roman Le Fils du Fétiche, s’est éteint dans sa 84è année. A l’occasion du deuxième anniversaire de sa mort, il me plaît de rappeler le souvenir de cet écrivain dont « l’œuvre unique » a souvent suscité des controverses.

Le Fils du Fétiche a été publié en 1955, dans un contexte sociopolitique très mouvementé. Certains critiques ont alors reproché à David ANANOU de n’avoir pas engagé son œuvre dans la lutte contre la colonisation ; d’autres estiment que l’auteur a anormalement malmené les valeurs africaines au profit de la culture occidentale, puisque le héros du roman abandonne sa religion traditionnelle et devient chrétien.

1 - A la lumière de l’évolution du monde recyclé dans le sillage du commonwealth, de la francophonie, de la globalisation, il apparaît que David ANANOU a raison au moins a posteriori :

-         ce n’est pas pour « l’indépendance » qu’il faut engager la lutte, mais bien pour les libertés et pour la démocratie ;

-         les politiciens ont menti au peuple togolais, puisque nous n’avons jamais été « indépendants » ni juridiquement ni politiquement la proclamation de l’« indépendance » n’a été qu’un marché de dupes au détriment du peuple escroqué et mis à l’écart ;

-         les populations n’ont jamais tant sombré dans l’abîme des souffrances de toutes sortes, de l’oppression et de la dictature que sous le soleil de l’« indépendance ».

2 - Il n’est pas juste d’affirmer que David ANANOU s’en prend aux valeurs africaines traditionnelles. L’auteur s’en prend à certaines « valeurs » non pas parce qu’elles sont africaines ou traditionnelles, mais parce qu’elles ne lui paraissent pas conformes à sa vision chrétienne du monde. David ANANOU, c’est le militant chrétien qui utilise l’arme de l’écriture pour exprimer ses convictions chrétiennes.

*

*  *

Au demeurant, le message est de portée générale. David ANANOU part en croisade contre le conservatisme et contre l’obscurantisme, pour l’évolution et pour la transparence. Il invite tout individu humain à se convertir, c’est-à-dire renoncer à tout statu quo ténébreux, et se faire l’adepte de la marche en avant.

Toute personne de bonne foi doit se sentir redevable à l’auteur du Fils du Fétiche d’avoir su être honnête et franc dans sa pensée et dans son style. David ANANOU, lui, a clairement choisi son parti, celui du christianisme, et il le proclame à cœur et ciel ouverts. Il nous exhorte ainsi à nous habiller de vigilance face à ceux qui on fait allégeance aux réseaux, et qui, adeptes de l’obscurantisme, ont choisi, sans l’avouer, de s’honorer de la palme du mensonge ; qui se livrent outrageusement aux manipulations de toutes sortes ; qui jouent en permanence dans le camouflage, l’ambiguïté, la ruse ; qui tournent délibérément le dos à la vérité…

A l’adresse donc de tous ceux qui ont le front de noyer sans scrupule leur ligne et leurs convictions dans des alliages suspects, le message est le suivant : de quel parti  êtes-vous ?!…

A suivre !… 

 

 

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode