Anticipation Logique Elaboration Action

HABEMUS PAPAM !

06/12/2014 11:47

 

« Fluctuat, nec mergitur. »[1]

(Battu par les flots, il ne sombre pas.)

Dans le creux de la vague ?   

    « Je suis convaincu que mes forces, vu mon âge avancé, ne me permettent plus d'exercer correctement le ministère. Dans le monde actuel, en proie à des changements constants, la vigueur du corps et de l'esprit est nécessaire pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l'Evangile. Cette force, ces derniers mois, m'a manqué, et m'oblige à reconnaître mon incapacité à bien gérer le ministère qui m'a été confié. » Cette sentence pathétique, fortement empreinte d’honnêteté et d’humilité, exprimée le 11 février 2013 à la Cité du Vatican par Benoît XVI, ne pouvait manquer de surprendre et de mettre dans l’embarras bon nombre de fidèles.

    Qu’allait-il donc advenir de la barque de saint Pierre ? Même si le pape émérite a tenté à sa         façon de rassurer les uns et les autres en martelant que c’est le Seigneur lui-même qui est aux commandes, et qu’il n’abandonne jamais les siens, il n’en demeure pas moins que, chose la mieux partagée au monde en pareilles circonstances, l’inquiétude humaine n’a nullement cessé de tourmenter les cœurs…

« Habemus Papam ! »

    La fumée blanche du mercredi 13 mars 2013 a sonné le glas de la désespérance.

    Et ce fut l’avènement du pape…François. Premier pape « importé » d’Amérique du sud,      que les cardinaux sont allés chercher - suivant les propres termes du nouveau souverain pontife lui-même - « à l’autre bout du monde. » Mais aussi premier pape jésuite. Mais surtout premier pape « François » !

    Il se manifeste donc que c’est l’esprit d’Assise qui a soufflé sur le conclave. Afin qu’il soit rappelé une fois pour toutes que la nouvelle évangélisation, c’est l’annonce renouvelée d’un Jésus-Christ résolument ami des pauvres et des déshérités, ami de l’humanité et de la nature. Profession de foi solennelle, affichant sans équivoque la mise en cause substantielle d’une mondialisation déprédatrice, impitoyablement soumise au diktat des réseaux prédateurs, indéfiniment asservie  aux concupiscences de tous ordres…

    Amen ! Que par l’intercession de saint François d’Assise la bénédiction du Tout-Puissant descende abondamment sur le pape François, sur toute l’Eglise, et sur tous les hommes de bonne volonté. Et maneat semper !

 

Huenumadji AFAN

A suivre !...

BCCM/PS/CHRONIQUE/14032013


[1] Devise de la ville de Paris, qui a pour emblème un vaisseau.

 

 

 

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode