Anticipation Logique Elaboration Action

FETICHISME

06/12/2014 09:25

 

« Ce que Frédéric avait découvert chez Godé,

c’est qu’il n’avait pratiquement pas de secret surnaturel.

Bien que le féticheur essayât de lui cacher nombre de choses,

Frédéric se rendit compte que presque toutes les guérisons

qu’il opérait étaient à base d’herbes. »

Gabriel Koum DOKODJO, Naufrage d’un espoir

Mise au point : L’astuce de Godé, c’est de tout mettre en œuvre pour rendre incompréhensible ce qui est pourtant compréhensible.

I.                     Le fétichisme, c’est la transformation de la science ou de la religion en mystification.

II.                   Est mystification tout propos ou acte ayant pour finalité d’abuser de la crédulité des gens.

III.                 Fétichisme animiste : le vodou.

IV.                Fétichisme chrétien : le charismatisme.

V.                  Fétichisme scientifique : le mandarinat

Par principe, le fétichisme fait obstacle à l’intervention de la raison dans l’appréhension des phénomènes. C’est un saut-refuge dans l’irrationnel. En particulier : le fétichisme  se manifeste par un discours incantatoire, formaliste, peu soucieux de rigueur scientifique, dont la finalité est d’impressionner, d’embrigader, d’intimider. Le discours fétichiste est souvent marqué par un catastrophisme outré ou un quiétisme béat. Il contribue à (main) tenir l’individu sous l’emprise de la peur ou de l’obscurantisme.

 Exemples : 1) Discours-sida à travers le monde. 2) Au Togo, campagne de sensibilisation sur le phénomène de l’éclipse totale du soleil qui a eu lieu le mercredi 29 mars 2006 entre 8h03 et 10h33 TU. Cette campagne anormalement alarmiste, comme s’il s’agissait d’un cataclysme du genre tremblement de terre ou raz-de-marée, a eu pour effet d’empêcher la plupart des Togolais de vivre cet événement exceptionnel : les lunettes anti-éclipse serviraient pour le cas où, –arrivée subite d’un ouragan décoiffant les toits par exemple !-, les populations se trouveraient malgré elles face à l’éclipse… Les Togolais épouvantés se sont enfermés dans leurs chambres pour ne pas devenir « aveugles ». Désormais, tout trouble visuel survenant chez l’un ou l’autre parmi les « téméraires » pourra être proclamé « rançon  de l’éclipse » !... 3) L’émission Africa vision de la TVT (télévision togolaise) en date du vendredi 24 mars 2006 sur le thème « Recherche scientifique et développement » donne une indication sur le fétichisme scientifique. Au cours de cette émission pour laquelle bon nombre des participants sont des universitaires, la recherche scientifique a été singulièrement appréhendée comme étant de la science « validée par la communauté scientifique ». Erreur grossière, foncièrement sectariste et anti-scientifique, caractérisée par une confusion voulue et entretenue qui ramène la notion de valeur à celle de validation. En réalité, la validation c’est la valeur proclamée et reconnue par une institution. La validation a pour objectif non pas de promouvoir la valeur, la science, mais d’introniser certaine valeur, certaine science : bref, de produire des mandarins. Elle s’exécute conformément au mode d’un rituel d’ordination dont les prescriptions s’imposent aux aspirants ou postulants et comportant des épreuves ou exercices (thèses, articles…), l’introduction d’un dossier, l’attribution de grades suivant une hiérarchie sacramentellement contrôlée par un système tutélaire.

 Est fétichiste toute science pratiquant le culte de la validation. Aucune vraie valeur ne s’embarrasse de la question de validation. Le soleil n’a pas besoin d’une attestation, d’un certificat d’éclat. Il n’a pas besoin d’être proclamé titulaire de la brillance : il brille !  Science n’est pas forcément validée, et science validée n’est pas forcément science. Science non validée n’est pas forcément non science. Science validée est science par coïncidence. Science est science validée par coïncidence. Le principe-vivificateur de la science c’est la liberté-espérance. La science se pose et s’affirme motu proprio, sans les réseaux, avec les réseaux ou contre les réseaux, au sein des institutions ou en-dehors des institutions. Elle a pour objet de sécuriser l’individu-humain en l’affranchissant des pesanteurs et des obscurantismes de tous ordres.

Huenumadji AFAN

A suivre !...

BCCM/PS/CHRONIQUE/03042006

 

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode