Anticipation Logique Elaboration Action

Code Pénal flambant neuf !

05/11/2015 17:29

« Je constate l’homme, et je me demande avec angoisse

si les tyrans de tout poil qui le guettent

lui laisseront longtemps la permission de chanter :

 je veux dire, de chanter ce qui lui chante. »

 ETIEMBLE

 

     Enfin, le nouveau Code Pénal, label « pays de nos aïeux » !...

     Ceux qui ont crié aux quatre vents à la gloire des « acquis » en matière de libre expression, et qui, avec candeur, ont tout autant acclamé la « modernisation de la justice », ceux-là ont oublié qu’en monarchie dynastique, tout toilettage d’un quelconque code est forcément régalien, férocement habilité à préserver la survie ataraxique du système. Ceux-là donc se retrouvent tout ébahis, face aux dispositions subjectivistes foncièrement injustifiables, véritables bornes qui marquent brutalement les limites de la liberté. Comprendre : interdit d’insulter, de diffamer, de blasphémer, d’inciter à l’insurrection, de troubler la paix sociale, de diffuser de « mauvaise foi » une fausse nouvelle... Embastillement garanti !

    Ouais ! L’on ne doit entendre le son que de leur cloche ! Même en « mondialisation », la libre circulation des personnes et des idées doit demeurer rien qu’un leurre : les esprits bornés, agrégats de forces obscurantistes temporelles et spirituelles, impénitents artisans de mort, de répression et de régression, toujours partout mettront des bornes. Leur ambition : une fois pour toutes neutraliser les espiègles, adeptes de la liberté… De façon générale, humilier les humains ; et, souverains adjudicateurs de tous les espaces biotiques, soumettre ces humains – c’est leur rêve secret ! - même à l’obligation de solliciter, pour jouir du seul minimum d’oxygène nécessaire à la vie, un incontournable sacré « permis de respirer » !   

 

Huenumadji AFAN

A suivre !...

 

BCCM/PS/CHRONIQUE/05112015

© 2014 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode